La fatigue oculaire n’est autre qu’un ensemble de symptômes ressentis par de nombreux français. En cause une pathologie visuelle préalable, des outils de travail peu ou pas adaptés, un assèchement oculaire ou le simple fait de vieillir. Et bien entendu, le temps passé sur les écrans ; notamment dans le cadre du travail. Surviennent alors la baisse de la vue (acuité visuelle) au cours de la journée, des difficultés d’accommodation, une vision brouillée, un champ de vision altéré. Mais aussi la sensation de voir double (diplopie) ou d’être éblouis. Les yeux rouges ou irrités, les picotements, les maux de tête ou une paupière qui tremble peuvent également résulter de la fatigue oculaire. Dès lors, si vous ou vos proches êtes sujets à ces désagréments ; comment agir ? Voici quelques pistes de réflexions :

Soulager ses yeux lorsque l’on travaille sur ordinateur

Comme cela a été dit en préambule, le temps passé sur les écrans peut effectivement altérer vos capacités visuelles. Pour autant, il n’est pas toujours possible de s’y soustraire ! Surtout dans la sphère professionnelle. Voilà pourquoi il est essentiel d’appliquer les bons gestes. En commençant par placer votre écran perpendiculairement à une fenêtre avec un éclairage indirect. Cette simple précaution permettra un plus grand confort visuel. De même, la présence d’une source lumineuse derrière l’ordinateur évitera la fatigue due au contraste. Enfin, prenez garde à humidifier l’air ambiant et à éviter tout chauffage excessif ou courants d’air qui pourraient assécher l’œil.

Opter pour des verres protecteurs bien spécifiques

Cela dit, il arrive que les gestes de bons sens recommandés ci-dessus ne suffisent pas. Surtout lorsque l’on utilise quotidiennement les écrans et que l’on est en plus porteur de lunettes ! Dans ce cas, il peut être utile de s’équiper en conséquence et d’opter pour des verres antireflets et anti-lumière bleue. Assurément, ce type de verres vous assurera davantage de bien-être et de facilité tout au long de la journée !

Faites des pauses

Les dernières études le prouvent ; faire des pauses régulières tout au long d’une journée de travail peut entraîner un gain de productivité. Et à vrai dire, cela est encore plus important lorsque l’on souffre de fatigue visuelle ! En effet, il est recommandé de faire une pause de 20 secondes toutes les 20 minutes en regardant au loin par la fenêtre à au moins 20 mètres afin de soulager vos yeux d’une accommodation trop intense et de bénéficier de la lumière naturelle du soleil. Ces quelques secondes vont vous faire un bien fou !

Ainsi, soyez-en convaincus ; la fatigue oculaire n’est pas une fatalité.

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.